Système embarqué PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 15 Janvier 2009 09:58
Les systèmes embarqués sont aujourd'hui au centre de la gestion de votre véhicule. Non seulement en ce qui concerne le contrôle du moteur mais de nombreuses fonctions d'aide à la conduite et de confort.
Ces calculateurs (ECU) utilisent généralement des microprocesseurs RISC qui permettent le traitement de millions d'instructions par secondes (MIPS). Un calculateur standard tourne aujourd'hui autours de 30 Mips, celui de la dernière 350Z fait 80 Mips.

Remarque : un pentium de 1993 cadencé à 60 Mhz  faisait déjà 100 Mips... la marge de progression reste large Sourire


La partie logicielle est entièrement programmée dans le matériel, c'est-à-dire sauvegardée dans une mémoire morte de type EEPROM (Electrically Erasable Programmable Read-Only Memory).
L'écriture d'un nouveau programme s'effectue en flashant la mémoire, la mise à jour lorsqu'elle vient du constructeur se nomme un firmware.

ECU_diagram

Impossible de parler de système embarqué sans faire allusion à la seconde évolution majeure, à savoir le multiplexage. L'objectif était de réduire la quantité et la complexité du câblage dans un véhicule qui pouvait compter jusqu'à 2 km de câbles (équivalent à 50 kg de cuivre) et jusqu'à 40 conducteurs au niveau des portières pour les modèles les plus évolués.
En faisant communiquer les différents organes de commande sur un bus unique composé de un ou deux conducteurs et non plus sur des lignes dédiées on réduit les coûts de matière première, d'intégration dans le véhicule ainsi que les temps de diagnostique et le coût de maintenance.
Attention lorsqu'on entend coût de maintenance il faut relativiser avec l'augmentation du nombre de composants du véhicule.
Mis à jour ( Mardi, 09 Octobre 2012 18:46 )