SAE-J1850 PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 16 Janvier 2009 07:59
Comme son appellation l'indique, ce bus de communication est issu du SAE (Society of automotive engineers), équivalent à notre certification ISO mais agissant uniquement dans le domaine de l'automobile aux États-Unis.
Le bus J1850 appartient à la classe B (Débit entre 10 et 125 kbits/s) et propose des messages d'une longueur ne pouvant excéder 12 Octets,

Ce bus utilise un arbitrage de type  CMSA/CR, l'arbitrage se faisant au niveau de symboles (passifs contre dominants) définis de la manière suivante :

* "1" passif      → 0V       128μs
* "1" actif         → Vbat    64μs
* "0" passif      → 0V       64μs
* "0" actif         → Vbat   128μs

Une trame de priorité supérieure sera celle qui comporte le plus de symbole actif au début de son message, le champ d'arbitrage en faisant parti intégrante (les données participent donc à l'arbitrage tout en conservant leur sens).

Le bus J1850 existe en deux variantes.

Le protocole PWM (Pulse Width Modulation) ou modulation de largeur d’impulsions est utilisé par le groupe Ford.
L'information est ici codée avec un rapport cyclique défini. Cette approche permet un débit de 41.6Kbits/s et utilise deux conducteurs.
Sur le connecteur standard :
  • pin 2: Bus+
  • pin 10: Bus–
j1850_pwm_plug

j1850_pwm

L'autre variante VPW (Variable Pulse Width) ou largeur d'impulsion variable est utilisée par General Motors et culmine à 10.4Kbits/s en utilisant un seul conducteur.
Sur le connecteur standard :
  • pin 2: Bus+
j1850_vpw_plug
Le niveau haut est défini par une tension comprise entre 4.25v et 20v, le niveau bas en dessous de 3.5v.

Le bus j1850 reste au niveau haut lorsque qu'il ne transmet pas (idle high).
Du fait des faibles débits le j1850 est aujourd'hui obsolète et n'est plus employé sur les véhicules récents.
On pourra également trouver un bus CAN en complément du j1850 mais celui ci ne sera pas accessible via l'ODB2.

 

Mis à jour ( Mercredi, 10 Octobre 2012 06:00 )